Nicolas Bouvier: listening to the gypsy track

Publication Year
2024

Type

Audiovisual
Publication Status
In Press
Date Published
04/2024
Full text

En 1953, l'écrivain-voyageur Nicolas Bouvier a pris la route vers l'Est à la découverte des musiques de traditions populaires. Des Balkans à l'Anatolie, il suit et écoute cette "piste tzigane". Anne Girard Esposito nous mène à la rencontre de cette figure et de ces notes de musique.

Une Expérience signée Anne Girard Esposito, réalisée par Thomas Dutter
-une création sonore avec des fragments en son immersif, à écouter de préférence au casque-

On connaît Nicolas Bouvier, écrivain dont le livre L'usage du monde est devenu un classique de la littérature de voyage. On connaît moins l'intérêt de l'auteur pour les musiques de traditions populaires, qu'il enregistre et découvre sur le terrain, lancé en voyage sur ce qu'il nommait "la piste tzigane". Ces musiques occupent pourtant des passages entiers de L'usage du monde et la thématique foisonne dans les archives de l'auteur, à Genève.

a portable reel to reel audio player

Modèle de Nagra à manivelle emporté par Nicolas Bouvier- Anne Girard Esposito

En 1953, Nicolas Bouvier prend la route depuis Genève avec, dans le coffre de sa Fiat Topolino, un prototype de Nagra portatif récemment mis au point par Stefan Kudelski, faisant le projet d'enregistrer des musiques populaires en chemin. En feuilletant les archives qui entourent l'écriture de L'usage du monde, on sent que cette idée d'enregistrement précède même le projet littéraire. Les bandes du Nagra, longtemps oubliées en bas d'un placard à vêtements dans la demeure suisse de Nicolas Bouvier, n'ont été numérisées et éditées qu'en 1998, à l'initiative de son ami Pierre Starobinski et de son fils Thomas, juste avant sa mort, près de 40 ans après le retour de voyage, et près de 35 ans après la publication de L'usage du monde.

Au fil du documentaire, en discussion avec Pierre Starobinski, ami de l'écrivain, Raphaël Piguet, chercheur en littérature à l'université de Princeton, Ingrid Thobois, écrivaine, et Erik Marchand, musicien, nous explorons le lien de Nicolas Bouvier à ces musiques de traditions populaires, dont il s'était promis de suivre la trace, enregistreur en mains. Nous cheminons, les sens en éveil, sur les chemins de terre et dans les villages, guidés par les musiques, les sonorités et par le texte de L'usage du Monde. Alors que la piste tzigane serait un motif de fuite et de liberté pour celui dont l'éducation huguenote enserrait la vie, l'enregistreur remplirait le rôle clef de fixer le vécu et l'instant, qui a lieu et qui n'existera plus. Nicolas Bouvier, au-delà de son projet d'enregistrement, se dévoile ici dans toute sa poésie et dans toute sa sensibilité d'écrivain et de musicien, alimentées par une soif de liberté et de curiosité face au monde.

Recording: Listen to, "Nicolas Bouvier: listening to the gypsy track" 

Transcript: The text transcript of, "Nicolas Bouvier: listening to the gypsy track."

Original Location of the presentation.

Category